TRIBUNE - Le triple défi de la planète agricole et alimentaire

Une réponse rapide et concertée est capitale

La planète agricole et alimentaire est en surchauffe, les voyants sont au rouge et les institutions internationales comme l’ONU ou l’Union africaine, par la voix de Macky Sall (Président du Sénégal) appellent à la vigilance de tous et à l’engagement de chacun pour mettre fin à la flambée des prix. Pour y parvenir, cela passe, à très court terme, par la résolution pacifique du conflit en Ukraine qui permettrait la libération des stocks. Et, à moyen terme, par la gestion des risques de pénuries en blé, maïs, riz, huiles et autres productions végétales et engrais.

La guerre en Ukraine nous rappelle que le monde agricole et les systèmes alimentaires font face à un triple défi : productif, économique et géopolitique. Ce triple défi s’inscrit dans un contexte qui va bien au delà de la crise touchant le peuple ukrainien et se répercute aux quatre coins du monde. Les pandémies, les conflits et le changement climatique menacent la capacité des individus sur la planète à produire et à se nourrir. Il est donc important de différencier et de combiner le conjoncturel et le structurel.

Une réponse rapide et concertée dans un cadre multilatéral à la problématique alimentaire est capitale.

L’ONU a fixé dans le cadre de ses Objectifs de développement durable l’horizon 2030 pour éliminer la faim et assurer la sécurité alimentaire. Il ne nous reste que 8 ans !

S’il est important de s’intéresser à l’offre de production et aux modèles agricoles, ne perdons pas de vue la demande alimentaire et les impacts des précarités économiques, sociales et sécuritaires. Ce sont des menaces au moins aussi fortes que l’arme alimentaire brandie plus à l’Est. 

La Fondation FARM a la conviction qu’il faut soutenir et développer les capacités de production des agricultures n’ayant pas atteint tout leur potentiel.

Mais cet impératif, et celui de sécurité alimentaire, impose une réflexion profonde sur les transitions à opérer. L’agriculture doit être triplement performante : économiquement, socialement et environnementalement.

Nous n’ignorons pas l’urgence alimentaire mais invitons aussi à penser le long terme en montrant le champ des possibles et les solutions innovantes.

Catherine Migault, directrice de FARM, et Matthieu Brun, directeur scientifique de FARM